logo

Château de la Jaubertie "Cuvée Mirabelle" blanc

CouleurBlanc
Millésime2016
Contenance75 cl
Maison Château de la Jaubertie
Voir la fiche technique keyboard_arrow_down
15,50 € TTC / unité En Stock

remove_circle add_circle x6

Besoin d'un conseil ? On vous répond : +33 5 53 07 10 31
du lundi au samedi de 8h à 19h

Chez vous dans 48 à 72 heures

Paiement 100% sécurisé
logo-sg.jpg

04616MIRA075

 

Fiche Technique

Couleur Blanc
Millésime 2016
Contenance 75 cl
Degré d'alcool 13°
Température de service 10 - 12°C
Potentiel de garde 5 ans
Passage en carafe Oui
Cépages Sauvignon, Sémillon
Accords mets & vins Apéritif
Poissons
Saumon fumé et son gratin de poireaux
Escalope de poulet à la bretonne
Vigneron Famille Ryman
Maison Château de la Jaubertie

Dégustation

Un grand Bergerac sec, riche et complexe.En bouche, se mêlent les fruits jaunes, le sureau et des notes fumées amenées par l'élevage.Un vin riche et subtil tout en équilibre avec beaucoup de longueur digne des plus grands vins. Comme dirait le proverbe une main de fer dans un gant de velours.

Technique

Sol argilo calcaire, vigne en culture biologique avec des pratiques biodynamiques en ce qui concerne le travail du sol. Les vendanges sont effectuées de nuit et après une courte période de macération va suivre une longue fermentation à froid. Le vin est ensuite élevé sur lie. Le vin est fermenté et vieilli en barriques de bois francais pour 1/4 neuves pendant 10 mois. Pendant les 4 premiers mois, les barriques sont batonnées 2 fois par semaine.Mis en bouteille sans filtration.

Maison

Le Château de la Jaubertie est à la fois un lieu et un terroir exceptionnel. Petit fief au XIIème siècle, il fut agrandi au XVIème comme relais de chasse pour Henri IV puis modifiée au XVIIIème dans son style Directoire par Leo Beylet, le médecin préféré de Marie Antoinette. Sa silhouette élégante se dresse au milieu du vignoble de 48 hectares avec trois terroirs bien distincts : argilo calcaire, calcaire et argile profonde sous l'influence d'un climat semi continentale semi océanique. Acheté par la famille Ryman en 1973 et repris en 1994 par son fils Hugh, le domaine est en culture biologique depuis 2005 et en perpétuelle recherche de l'amélioration : sélection massale augmentation de la densité de plantations, travaux en prophylaxie, élevages des vins, élimination de la filtration…