logo

Château Lafite Rothschild

AppellationPauillac
Classement1er Grand Cru Classé
CouleurRouge
Millésime2009
Contenance75 cl
Maison Baron Eric de Rothschild
Voir la fiche technique keyboard_arrow_down
950,00 € TTC / unité En Stock

remove_circle add_circle x6

Besoin d'un conseil ? On vous répond : +33 5 53 07 10 31
du lundi au samedi de 8h à 19h

Chez vous dans 48 à 72 heures

Paiement 100% sécurisé
logo-sg.jpg

02209LAFI075

 

Fiche Technique

Appellation Pauillac
Classement 1er Grand Cru Classé
Couleur Rouge
Millésime 2009
Contenance 75 cl
Degré d'alcool 13.5°
Température de service 16 - 18°C
Potentiel de garde 8 ans et plus
Passage en carafe Yes
Cépages Cabernet-sauvignon, Merlot, Petit verdot
Accords mets & vins Viandes rouges
Agneau
Entrecôte accompagnée de cèpes
Navarin d'agneau
Rôti de biche façon venaison
Maison Baron Eric de Rothschild

Dégustation

La robe de ce vin est profonde, le nez intense, délicat, subtil et complexe. Bouche très nette et droite au départ, puis prise d’amplitude, de volume et début d’une jolie rondeur. Très grande puissance, belle longueur, un belle densité et élégance.

Technique

Le chateau produit sur 112 hectares avec des ceps d'une moyenne d'âge de 45 ans. L'encépagement est généralement compris entre: 80 à 95% Cabernet Sauvignon, 5 à 20% Merlot, 0 à 5% Cabernet Franc et Petit Verdot. La vendange est faite à la main. Peu ou pas d’engrais chimiques et quelques apports de fumier permettent à la vigne d’atteindre un âge élevé. L'élevage est de 18 à 20 mois dont 100% de fûts neufs.

Maison

C’est avec la famille Ségur, au XVIIème siècle, que le vignoble se structure et que le Château Lafite commence à acquérir une bonne réputation. En 1815, le journal de la maison de courtage publie un premier classement des crus du Médoc qui se révèlera très proche du classement de 1855. Lafite y est déjà au sommet ! Le classement des crus classés pour l’Exposition Universelle de Paris, en 1855, consacra officiellement la place de Lafite comme le « premier des premiers crus ». En 1868, le Baron James de Rothschild fait l’acquisition du domaine qui comprend alors 74 hectares de vignes. Comme partout ailleurs, la série de maladie (phylloxéra et mildiou), de guerres et de crises économiques entraîne des résultats calamiteux pour le domaine. A partir de 1955, la qualité extraordinaire du millésime apparaît comme un signe de renouveau grâce à l’ouverture des marchés, notamment aux Etats-Unis. Dès lors la réputation de ce Château dépasse les frontières.